article du Dauphiné 13 juin 2018



Simon Guigou et Véro Lovergne ont dévoilé le nouveau décor de ce qui fut autrefois le cabaret La Fabuleuz.


À l’occasion de l’inauguration de la galerie “Mutation”, Simon Guigou et Véro Lovergne ont invité amis, voisins et promeneurs à se joindre à eux dimanche, pour redécouvrir le lieu occupé depuis six ans par le cabaret La Fabuleuz.

Si certains regrettent les soirées où la musique coulait à flots, beaucoup apprécient l’espace ouvert consacré aujourd’hui à la galerie “Mutation”, qui présente le travail de ces deux artistes. « Nous avons beaucoup aimé cette époque, où de nombreux musiciens venus d’univers différents ont, par la qualité de leurs prestations et l’ambiance festive, permis au public de vivre des moments uniques et précieux. Mais, il était temps pour nous de tourner la page et de nous engager sur une autre voie », a déclaré Simon Guigou.

Souffleur de verre, il laisse découvrir ses créations qui jalonnent l’espace et donnent un aperçu de son talent et de son savoir-faire : lampes, luminaires d’art, pièces en verre soufflé associés à des matières brutes confèrent à l’objet une singularité particulière.

Une place accordée aux ocres, aux rouges et gris

Des toiles de grand format, traversées de lignes horizontales laissent les visiteurs filer leur toile au gré de leur imaginaire. « Insensiblement, ajoute Véro Lovergne, je suis passée de la figuration à l’abstraction. Cela m’a permis d’aller plus loin, de conquérir ma liberté tout en retrouvant le plaisir de la matière. » Elle privilégie les ocres, les rouges et les gris dans lesquels se glissent coquillages, tissus, objets refaçonnés, qu’elle aime faire revivre.

La galerie, ouverte du mercredi au dimanche inclus, de 10 à 13 heures et de 15 à 19 heures, présente cette exposition durant deux mois et proposera à la rentrée les œuvres de deux autres artistes. Un salon de petite restauration propose aux heures indiquées collations et rafraichissements.


Renseignements : 07 60 33 11 22.

Par Dany BOUIS | Publié le 13/06/2018 à 06:00 le Dauphiné libéré

216 vues